• Philippe Moreau

Trans-Australia 2018 J 05

Mis à jour : 18 oct. 2018

Etape 05 – Bogan Gate - Euabalong // 90,5km – 15h35

Il ne fait maintenant plus aucun doute que les Australiens sont d’adorables personnes. Déjà lors de notre nuit passée à Manildra nous avons très bien été accueillis par Tracey, qui était prête à nous laisser repartir avec le frigidaire tout entier. Et la nuit d’hier fût conforme aux précédentes. Nous avons séjourné dans le seul et unique motel de Bogan Gate. Eddy, le gérant, nous avait préparé de bonnes grosses pizza (tellement grosses qu’elles ont nourrit tout le monde ce midi encore), et nous a même laisser libre accès à sa cuisine pour que l’on puisse préparer une omelette et des pommes de terre pour Philippe, qui avait bien besoin de protéines. Cerise sur le gâteau : l’enceinte du bar a été rallumée pour l’occasion, et nous avons eu le droit à du Joe Dassin en musique de fond pendant le repas.


Ce matin nous reprenons notre avancée vers l’ouest. Problème, le releveur de Philippe lui fait bien trop mal pour courir. Il est obligé de stopper sa course dès les premiers kilomètres et doit continuer son avancée en marchant. Ce début d’étape est un enchaînement de longues routes droites qui témoignent de notre arrivée dans le bush. On traverse un village au 40ème kilomètre : Derriwong. Quelques maisons au milieu de nulle part. Mais que font ces gens ? De quoi vivent-ils ?

Un peu comme l’étape d’hier, nous traversons la seule véritable agglomération du coin en début de journée. Condobolin, et le dernier supermarché avant l’entrée dans la « pampa ». Il y a du coton un peu partout dans l’herbe qui borde les routes. Ceci explique peut-être de quoi les gens vivent ici. A peine entrés que nous voilà ressortis de la ville. Les longues routes reprennent de plus belle. Ainsi que les mouches, qui commencent à se faire de plus en plus oppressantes. Mais je suis sûr que, malheureusement, nous aurons l’occasion d’en reparler…

Philippe termine son étape en ayant marché du 10ème kilomètre au dernier. Accompagné pendant 30 kilomètres par Serge, et pendant 10 par David. Quitte à marcher, autant avoir un peu de compagnie ! Reste que ce soir, notre coureur apparaît très fatigué, et les 30 minutes de route jusqu’au motel ne vont surement pas lui laisser le temps nécessaire pour récupérer. Les jours suivants s’annoncent compliqués, tout le monde en est conscient, en particulier Philippe. Mais rassurez-vous, il a toujours le sourire.


Total de kilomètres parcourus : 493,3 kilomètres

0 vue