• Philippe Moreau

Trans-Australia 2018 J 03

Mis à jour : 18 oct. 2018

Etape 03 – Bathurst - Manildra // 99,8 km – 14h30

Ce matin le thermomètre nous offre une température négative pour commencer la journée.

-1°C au départ de cette troisième étape ! Mais pas de quoi atténuer la bonne humeur de notre coureur qui malgré ses petits bobos d’hier part le sourire aux lèvres. Philippe commence par quelques kilomètres de marche afin de réveiller ses muscles en douceur. Lampe frontale vissée sur le crâne, ces premiers mètres vont vite lui faire comprendre une chose : aujourd’hui sera une journée à camions. En effet la Mitchell Highway sur laquelle nous avançons semble être la voie la plus directe et la mieux entretenue jusqu’à Orange, la plus grosse agglomération des environs. Dès lors, pas étonnant que les poids lourds roulent par dizaines dessus. Ce qui est inquiétant c’est qu’il n’est même pas encore 5h du matin…

Le soleil se lève sur la paisible campagne australienne. Peu de kangourous en vue ce matin mais beaucoup d’oiseaux hauts en couleurs qui donnent du fil à retordre à nos appareils photos. Philippe ne cache pas sa hâte d’arriver à Orange tant le trafic est pénible. D’autant qu’il est un peu en dedans aujourd’hui. Ça tire sur les jambes et il se sent un peu barbouillé. Les deux premières étapes ne sont pas sans conséquences et il est normal que le corps envoi des signaux d’alerte.


Sur l’heure du midi nous traversons la toute petite ville de Lucknow. D’apparence anodine, ce patelin de 297 habitants a pourtant connu son heure de gloire entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème, où l’on découvrit ici même un énorme gisement d’or. Il est estimé qu’entre 1851 et 1937, 14 tonnes de ce précieux métal ont été extraites des mines avoisinantes. Le nom de cette ville est d’ailleurs la contraction « luck now » que les mineurs avaient pour habitude de dire une fois l’or découvert, et qui exprimait la satisfaction que la chance soit enfin de leur côté.

On retrouve Serge et David lors de notre arrivée sur Orange. Ils ont avec eux un plein de course et une nouvelle montre Garmin pour Philippe. C’est noël avant l’heure ! Sauf que pendant ce temps-là, notre coureur est aux prises avec une pie qui lui réserve un traitement de faveur ! Cette dernière descend en piqué sur lui, et vient lui taper le sommet du crâne. D’après certains ce serait la nidification qui rendrait les oiseaux quelque peu irritables. Mais c’était peut-être aussi une manière d’encourager Philippe…


Pour en revenir sur la ville d’Orange, cette dernière aura fini de me convaincre que l’Australie et les Etats-Unis sont vraiment deux pays qui se ressemblent. Comment ne pas penser aux Etats-Unis lorsque l’on traverse une ville telle que celle-ci ? Les rues, l’architecture des immeubles, ces voies rapides qui viennent traverser la ville en son centre, ces trottoirs collés aux maisons, la couleur des panneaux et j’en passe…

Pour l’anecdote, Orange est une des seules villes australiennes à avoir de la neige pratiquement à tous les hivers.

Philippe termine son étape plus fatigué que les deux premiers jours. L’accumulation des efforts commence à se faire sentir et petite inquiétude la douleur au tendon d’Achille refait surface. L’absence de pose de cataplasme hier soir, alors que l’habitude de le faire tous les soirs depuis une semaine avait été prise, n’y est sûrement pas anodin. En attendant une bonne nuit de repos ne sera pas de trop.


Total de kilomètres parcourus : 300,3 kilomètres




0 vue