• Philippe Moreau

PUPILLIN Solo Zéro Carbone 2020 : 2ème journée

La vidéo du jour

Première nuit avec beaucoup de vent, mais j’ai tout de même bien dormi. Je sors du duvet à 6h15 pour constater que le temps semble similaire à la veille. Presque automatiquement et naturellement une logique se met en place avec un ordre précis pour faire les choses. Je me suis donné 1h max pour me préparer, prendre mon petit déjeuner et démonter le bivouac. 7h30 je suis déjà sur la route, mon téléphone sonne, c’est Thierry un ami qui me questionne :

« Alors, comment s’est passée la première nuit ? »

« T’es déjà reparti ? »

« Tu es sur quelle route ? »

« Oui mais où précisément ? »

Je sens le coup venir. Thierry s’est levé très tôt ce matin pour venir à ma rencontre et je vois sa moto arriver devant moi, merci mon ami.

La journée va se dérouler sans grande surprise, le paysage m’est encore connu. Mon GPS me fait des caprices, ce qui me fait perdre un temps fou, je me trompe régulièrement de route, reviens souvent en arrière, et même si ce n’est que pour quelques centaines de mètres, ça m’énerve. La journée va ainsi défiler avec ses petites péripéties de navigation et, cerise sur le gâteau, mon point de chute programmé pour le bivouac, un beau plan d’eau visualisé il y a quelques semaines sur google map, n’est pas accessible car il s’agit d’un plan d’eau privé grillagé et cadenassé. Je continue donc d’avancer et me réfugie dans un camping après plus de 10 heures sur la route, au moins j’aurai droit à une douche chaude bien méritée. Alors que j’ai couru quasiment 90% du temps, je constate en fin de journée qu’avec tous ces micro-détours, et tous les multiples arrêts, ma moyenne au final est désastreuse avec 7.5km/h au compteur. Mon bivouac installé, j’appelle Tatoune mon épouse et lui fait part de mon désappointement, ça fait toujours du bien de pouvoir s’épancher un peu. Elle m’écoute et trouve comme d’habitude les justes mots, ceux qui apaisent.

« 7.5km/h en faisant 76 kilomètres aujourd’hui, en tirant une carriole de 24kg et avec toutes les petites misères de la journée, et bien c’est super bien, je suis fier de toi ».

Eh oui, en fait elle a raison, c’est pas si mal et même c’est bien ! Pourquoi je m’en fais pour ma moyenne, tout le monde s’en moque, il n’y a pas de record à battre cette fois, c’est juste pour le plaisir, allez, au dodo, demain sera une autre journée.

La vidéo du jour



1 vue0 commentaire